<

Permaculture J. Bourasseau 1

Permaculture J. Bourasseau 2

Permaculture J. Bourasseau 3

Permaculture J. Bourasseau 4

Permaculture J. Bourasseau 5

>

Au jardin de Jacques Bourasseau, le perma’ qui s’ignore…

image_print

 Saint-Amand-sur-Sèvre, nulle allée droite dans le jardin de Jacques Bourasseau. Il y a trente ans, le jardinier a pris le chemin d’une nouvelle philosophie… pas si éloignée de la permaculture. Reportage et photos d’Annie Rapin

Le taille-haies ? Disparu. Le motoculteur ? Remisé. “J’ai eu un accident de motoculteur il y a trente-trois ans. Ça m’a questionné. Le bruit, l’impact sur la vie du sol… Un an après, il est tombé en panne. Ça a fini de me convaincre.”

Permaculture J. Bourasseau 1

Le déclic

En 1978 pourtant, quand Jacques Bourasseau commence à cultiver des terres sur les vallons de Saint-Amand-sur-Sèvre (79), il se fie à l’usage. “Un jardin bien ordonné, du désherbant sur les allées, un peu de produits phyto au potager…” Et puis, guidé par sa curiosité pour la nature, il tombe un jour sur les livres du botaniste Jean-Marie Pelt (1). “L’auteur y expliquait comment l’homme s’est fabriqué l’image d’un jardin “propre”. J’ai réalisé qu’un jardin avec des herbes sauvages, c’est un jardin propre…”

Permaculture J. Bourasseau 5

Les débuts

Devenu propriétaire du terrain, Jacques Bourasseau a dessiné son plan de maison, et celui de son jardin bien sûr. La réflexion a porté ses fruits. L’ancien verger à pommes a été conservé ; inspiré par ses observations, les espaces et les pôles d’énergies ont été agencés autour du potager : une mare, un poulailler (rustique), une serre, des massifs (rustiques aussi) où les cucurbitacées fleurissent et surtout, ni bitume ni ligne droite. “J’aime ces petits chemins où chaque virage est une surprise. Ils ouvrent sur des points de vue, des perspectives sur le bocage…  et invitent à la rêverie.” Étonnante, l’une de ses pelouses dignes d’un gazon anglais, qui n’a fait l’objet d’aucun semis. “La plus belle de toutes !” 

Permaculture J. Bourasseau 2

La philosophie

Le majestueux cotonéaster laiteux qui trône sur la terrasse est un symbolique messager. “L’été, c’est un parasol où les abeilles viennent butiner. L’hiver, ses baies rouges attirent les oiseaux et font le spectacle pour les petits-enfants.” Tout un cycle de vie sur le seuil. “20 % de la sève de cet arbre nourrit la microfaune du sol et le regénère par un cercle vertueux. À nous, qui sommes compliqués à vouloir des tomates et des courgettes, de créer un milieu intelligent où l’on retrouve cet échange respectueux de la nature.”

Permaculture J. Bourasseau 3

Les techniques

(1)  La Terre en héritage (2000), ou Le monde a-t-il un sens ? (2014, co-écrit avec Pierre Rabhi) par Jean-Marie Pelt aux éditions Fayard.

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous au magazine « Racines » !

Permaculture J. Bourasseau 4

Copyright photos : DR Racines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *