Connaissez-vous vraiment les sauges ?

Salvia nemorosa 'Blue Bouquetta'
image_print

Il existe plus de 900 espèces de « salvia » à travers le monde. Plante aux mille vertus, elle a forcément sa place dans votre jardin. Par Florian Dominicy, jeune collectionneur vendéen.

« Qui a une sauge en son jardin n’a plus besoin de médecin », dit un proverbe roman. La sauge est utilisée depuis la nuit des temps pour soigner, ce qui lui a donné son nom, salvia, du latin « salvus », signifiant bien portant, en bonne santé. Donc une plante qui vous veut que du bien !

A chaque continent a sa salvia
Dans le monde, on trouve plus de 900 espèces botaniques, poussant à l’état sauvage, sous toutes les latitudes, du bord de mer en passant par les forêts tropicales, les montagnes, les volcans, les plaines…
L’Asie, l’Afrique et l’Amérique en possèdent le plus grand nombre. En Europe, la salvia pratensis et la verbenaca sont parmi les plus communes.

Comment les reconnaître ?
Les salvias font partie de la famille des lamiacées comme les lavandes, le romarin… On peut les reconnaître par leur tige carrée, leurs fleurs composées d’une lèvre supérieure soudée à la lèvre inférieure.

Une plante d’une multitude de couleurs
Certains diront que les sauges sont principalement bleues, rouges et violettes. Effectivement, ce sont les couleurs dominantes dans nos jardins. Mais nous aurions tort de ne pas profiter d’une plus grande diversité qu’offrent en réalité ces plantes : du blanc au presque noir, comme la Salvia disclor, appelée aussi “sauge cassis ». De plus, l’horticulture a créé une multitude de sauges, surtout dans l’espèce microphylla (petites feuilles et longue floraison) ou greggii (arbustive). La meilleure façon de se procurer des espèces originales sont les fêtes des plantes associatives !

arrticle saugeLIRE LA SUITE DANS RACINES OCTOBRE 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *