Ne laissez pas la grippe vous gâcher l’hiver !

vac grippe
image_print

La nouvelle campagne de vaccination de l’Assurance maladie vient de commencer.  Une campagne qui invite 12 millions de personnes potentiellement concernées par cette maladie à « ne pas se laisser gâcher l’hiver par la grippe ».
Ces 12 millions de personnes sont :

  •  les personnes de 65 ans et plus ;
  • les personnes atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple) ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes souffrant d’obésité morbide.

Autant de publics que l’Assurance Maladie souhaiterait voir se vacciner. Même si le nombre total de personnes vaccinées continue ainsi de progresser (+ 96 000 entre 2015 et 2016), ces chiffres encore nettement insuffisants pour atteindre une bonne couverture vaccinale.
vac grippe3Car moins d’une personne sur deux (47,4 %) pour qui la grippe représente un risque s’est faite vacciner l’hiver dernier, ce qui bien en-deçà des recommandations de l’Organisation mondiale de santé.
Certaines catégories de la population sont encore peu enclines à la vaccination : c’est le cas des jeunes seniors (entre 65 et 69 ans) qui ne sont que 37 % à se faire vacciner et les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, dont le taux de vaccination se situe à 36 %, contre 56 % chez les personnes de 70 ans et plus.
Depuis la mi-septembre, plus de 12 millions d’assurés ont reçu un courrier de la Caisse nationale de l’Assurance Maladie, accompagné d’un bon de prise en charge à 100 % valable jusqu’au 31 janvier 2018. A également été jointe à cet envoi une brochure d’information présentant le bénéfice de la vaccination antigrippale et quelques conseils pour mieux se protéger contre cette maladie.

LA VACCINATION EN PRATIQUE

vac grippe 2La marche à suivre est très simple pour les personnes invitées et déjà vaccinées au cours des trois dernières années. Il leur suffit de retirer le  vaccin chez un pharmacien, sur présentation du bon de prise en charge, sans consultation médicale préalable. Puis de se faire injecter le vaccin par un médecin, une sage-femme ou une infirmière.

Pour les personnes invitées mais non-vaccinées au cours des trois dernières années (qualifiées de primo vaccinant), il faut ajouter l’étape supplémentaire de la prescription du vaccin par un médecin ou une sage-femme, avant de venir le retirer en pharmacie, sur présentation du bon de prise en charge. L’injection est ensuite effectuée par un médecin, une sage-femme, ou une infirmière

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *