Occuper les enfants en voiture

famille en voiture
image_print

“C’est quand qu’on ARRIVEU !!!” Durs, durs parfois les longs trajets en voiture avec des bambins. Comment rendre ce moment plus agréable (pour tout le monde !) ? Comment les occuper ? Voici les conseils collectés dans le vécu de quelques familles. 

• Les écrans
Ce sont probablement (et malheureusement !) les outils préférés des adultes en vadrouille ! Embarquez un lecteur DVD portable, un petit stock de dessins animés ou de films sélectionnés avec les intéressés (on évitera ainsi les déceptions) et vous ne serez pas dérangés. Enfin presque… D’abord, difficile et peu conseillé de caler un enfant devant un écran durant 400 km. La voiture, c’est aussi l’occasion de papoter et de rire ensemble. Le DVD sera donc une option parmi d’autres. “S’assurer qu’il fonctionne bien avant le départ, c’est mieux, sinon… c’est pire que pire”, lâche Catherine, une maman aguerrie. Un branchement USB ou en direct sur l’allume-cigare est indispensable. Les lecteurs portables basiques sont vendus à partir de 65 € environ.

• Les classiques
89, c’est quel département ?” Incontournable, le jeu des plaques d’immatriculation (même si désormais les chiffres sont moins en évidence sur les automobiles). “On a bien sûr son guide Michelin ou son almanach à portée de main pour vérifier !”, avertit Laëtitia qui a deux petits lurons.
Autre occupation ludique simple le “il ou elle”. “Il s’agit de faire deviner l’identité d’une personne de l’entourage ou une personnalité, explique Michel, papi de trois garçons, chacun pose à tour de rôle une question. La première étant : « il ou elle ? ». Cela se termine généralement par une fâcherie du style : « de toute façon, je ne la connais même pas cette personne, alors comment veux-tu que je gagne ? » Mais au moins, on a le plaisir de participer !”, relativise le sexagénaire.
Valeur sûre : les traditionnels Puissance 4, Qui est-ce ?, Bataille navale, en version “pocket” pour s’occuper à deux, même au-delà du trajet (entre 7 et 15 € selon les jeux). On évitera les plateaux aux multiples petites pièces qui s’éparpilleront vite dans la voiture.

• Les pédagogiques
Il s’agit de trouver un mot qui commence par la dernière lettre du mot du joueur précédent. Par exemple : je dis « jambon » et toi, tu dois trouver un mot commençant par la lettre N, explique Gaëtan, 10 ans, qui adore défier papi et mamie, on peut faire plus dur en interdisant les mots qui se terminent par la lettre E”.
En librairie, on connaît les Incollables en version fiches ou cahiers d’activités. La collection propose également un CD “spécial voiture” (8,90 €) : des chansons, des jeux de mémoire, des défis… Même les grands y prendront du plaisir.

• Fait maison
Ghislaine, maman de deux garçons : “J’ai confectionné plusieurs petites cartes sur lesquelles sont dessinés soit une voiture, soit un tracteur, soit un épouvantail, soit un garagiste…. On les distribue et chacun a pour objectif, tout au long du trajet, de trouver ce qui correspond à sa carte. Le premier qui gagne est celui qui n’a plus de visuels à chercher. C’est un jeu qui peut durer assez longtemps jusqu’à s’endormir parfois !

• Les futés
Surtout le plus important est de faire participer chacun au trajet et d’indiquer où l’on va, la route, les villes, faire décrire les paysages, etc.”, livre Sylvie, 45 ans. Françoise, mamie avertie de trois fillettes entre 6 et 10 ans, propose “de donner des objectifs de parcours, comme par exemple chercher la direction suivante pour nous guider. Je leur confie des cartes collectées dans les offices de tourisme et ils font semblant d’être nos copilotes”, indique Isabelle partie au Portugal en voiture avec ses deux garçons.
Pour dessiner sans dépasser, et amuser les petits dès l’âge d’un an, vous pourrez opter pour les ardoises magiques ou les stylos à eau “aquadoodle” que l’on utilise sur des supports en mousse (entre 15 € et 20 € pour la valisette de voyage).

• Les rigolos
On peut s’amuser à retenir sa respiration quand on passe sous un pont ou un tunnel (pas trop longtemps quand même)”, se souvient Amélie pas encore maman. Un peu plus pratique dans la durée : le jeu de la phrase qui court. Chacun donne un mot pour construire une phrase. Le défi est de se souvenir de tout le texte ainsi construit ensemble. Évidemment, selon les âges, on n’hésitera pas à employer des mots loufoques, des allitérations difficiles ou un fil conducteur amusant.

• Les coups de cœur
-“C’est nous la compagnie des lapins bleus…” Un peu d’Émilie Jolie dans la voiture et vous ferez des heureux. Les petites filles et les garçonnets adorent ce conte musical magique. Un petit bonheur aussi pour les adultes de réécouter Henri Salvador, Georges Brassens (Le hérisson qui piquait), Julien Clerc (Le Grand oiseau)… Tout le monde chante sans voir passer le temps ! Le CD-album version remasteriséz pour le 30e anniversaire de cette comédie musicale de Philippe Chatel est vendu 21 €.
-Sur le site internet de la Prévention routière (www.preventionroutiere.asso.fr à la rubrique Enfants) vous pourrez télécharger gratuitement des jeux spécifiquement conçus pour les trajets des moins de 6 ans, 6-9 ans ou 10-13 ans. Colorés et amusants, certains délivrent des messages de prévention, comme par exemple le jeu de six erreurs qui repére les imprudences d’une famille en voiture. Les enfants aimeront cette interactivité qui nécessite toutefois l’utilisation d’un ordinateur portable.

Enfin, préparer un sac que chaque enfant aura à portée de main sans se mettre en danger. Rappelez-vous qu’un objet peut être un projectile mortel en cas de choc. Ne pas oublier les pare-soleil : la température du corps d’un petit enfant peut augmenter trois à cinq fois plus vite que celle d’un adulte dans l’habitacle d’une voiture.

•Lire aussi : « J’ai mal au ventre en voiture»enfant malade voiture
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *