Assurance santé en Belgique : comment ça fonctionne ?

Assurance santé en Belgique : comment ça fonctionne ?

51 lectures

Toutes les personnes résidant légalement en Belgique ou y exerçant une activité professionnelle sont affiliées à une assurance maladie. L’assurance obligatoire regroupe deux branches : les soins de santé et l’incapacité de travailler. Contrairement à la France, où l’affiliation est à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) est automatique, en Belgique, il faut choisir une mutualité qui joue le même rôle. Comment fonctionne l’assurance santé en Belgique ?

L’assurance santé en Belgique, un prérequis.

L’assurance santé en Belgique est le premier pilier d’intervention des soins de santé. Le fait d’être affilié à une mutuelle est obligatoire. Elle est à distinguer de l’assurance hospitalisation qui vient en complément de la mutuelle, nous y reviendrons plus tard. Chaque habitant du pays doit s’inscrire auprès d’une mutualité ou auprès d’un office régional de l’Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité (INAMI). C’est l’équivalent de la sécurité sociale française : il a pour rôle d’assurer le bon fonctionnement du système de soins en veillant à ce que chaque assuré bénéficie d’un accès aux services de santé dont il a besoin tout en étant remboursé.

L’assurance santé en Belgique rembourse tout ou une partie des prestations de santé réparties dans les catégories suivantes :

  • Les visites et consultations des médecins généralistes et spécialistes.
  • Les soins donnés par les kinésithérapeutes.
  • Les soins donnés par des infirmiers et par des services de soins infirmiers à domicile
  • Les soins dentaires.
  • Les accouchements.
  • Les prothèses, voiturettes, bandages et implants.
  • Les soins hospitaliers.
  • Les soins en maison de repos pour personnes âgées.
  • Les soins de rééducation fonctionnelle.

Les médicaments sont également pris en charge par l’assurance santé en Belgique, lorsque ces derniers ont été prescrits par un médecin.

En Belgique, le système du tiers-payant, qui permet aux assurés de ne pas avancer les frais auprès des professionnels de santé, fonctionne également pour les frais pharmaceutiques et les services hospitaliers. Le médecin peut tout de même faire le choix de facturer l’intégralité de ses honoraires, auxquels cas il transmettra une attestation de soins afin que l’assurance santé effectue un remboursement.

Assurances complémentaires

L’assurance santé en Belgique couvre la majeure partie des frais liés aux soins de santé. Néanmoins, elle est insuffisante et il est généralement recommandé de souscrire une assurance hospitalisation. C’est le cas d’environ 82% des habitants en Belgique. Elle permet de couvrir la quote-part personnelle, appelée aussi ticket modérateur. C’est la part des frais d’hospitalisation non pris en charge par l’assurance santé : elle représente environ 25% des frais.

Mais les frais d’hôpitaux peuvent devenir élevés si l’on ajoute les frais d’admissions, d’intervention médicale et des traitements. En effet, le ticket modérateur et les frais d’hospitalisation couverts par l’assurance santé sont souvent insuffisants pour rembourser les suppléments d’une chambre individuelle, les honoraires, le transport, etc. C’est pour cela qu’il existe différents niveaux de prise en charge proposés par les assurances hospitalisation.

De la même manière que les mutuelles en France, les complémentaires santé permettent de couvrir les frais de consultations et de soins chez des médecins spécialistes, là où l’assurance santé obligatoire ne rembourse qu’un faible pourcentage.