Quels sont les bruits les plus gênants au travail ?

Quels sont les bruits les plus gênants au travail ?

5 lectures

L’inconfort, la fatigue, une sonnerie de téléphone qui retentit, des conversations indiscrètes… voici autant d’éléments qui sont en partie la conséquence d’un mauvais environnement sonore dans les espaces de bureau. Par ailleurs, les résultats de plusieurs études ont eu à mettre en évidence le fait que les nuisances sonores sur le lieu de travail constituent un véritable problème pour la productivité et le moral des entrepreneurs. Comment peut-on améliorer ces problèmes d’acoustique au bureau ?

Bruits au bureau : quel impact sur la productivité

Plantronics est une entreprise américaine considérée comme le leader mondial dans le domaine des micro-casques pour les télécommunications. Cette société qui fournit également des casques à destination des particuliers et entreprises a eu à mener une étude sur la gestion du bruit au travail. Ainsi, à la question « quels sont les bruits les plus gênants au travail ? », les sondés ont mis en évidence :

  • les éclats de voix provenant de conversations téléphoniques (27 %)
  • les conversations de collaborateurs devant leur espace de travail (24 %)
  • les reniflements/toux (16 %)
  • les alertes sur smartphones (11 %)
  • les appels personnels (10 %)
  • les claviers bruyants (8 %)
  • les bruits des collaborateurs en train de manger (3 %).

Des problèmes de bruit qui peuvent avoir des impacts sur le plan professionnel, mais aussi sur le plan social et familial. Il est vrai que les effets du bruit émanant des activités de bureau n’ont, à priori, pas d’incidence physique immédiate et irrémédiable sur l’ouïe. Toutefois, les sons de moyenne pression acoustique (40 à 60 dB), tels que le bruit au bureau, diminuent l’efficacité de nos activités cérébrales, perturbent notre concentration et gênent la bonne compréhension des échanges.

Soulignons tout de même qu’il existe des solutions en matière d’aménagement acoustique des locaux, telles que la mise en place de murs amovibles réduisant considérablement le niveau acoustique et même, depuis quelques temps, la mise en place de murs végétaux d’intérieur.

Quelques solutions

Comme souligné un peu plus haut, il existe de nombreuses solutions en matière de protections et d’actions contre le bruit. Des solutions qui sont, notons-le, beaucoup plus efficaces lors de la rénovation ou de la construction de nouveaux locaux. Néanmoins, quelques principes généraux ainsi que le respect de certaines règles de bonne conduite peuvent permettre d’améliorer l’ambiance sonore au bureau.

Lesdites solutions concernent donc le comportement individuel de tous ceux qui travaillent dans un espace de bureaux afin de limiter les bruits les plus gênants.
Il sera aussi question de penser à l’aménagement des espaces : cloison phonique, meuble, paroi absorbant le bruit,… L’utilisation de mobilier absorbant le bruit est une solution qui a le bénéfice d’être économique. En outre, ils peuvent également servir à délimiter des espaces ouverts ; ce qui fait qu’on peut les utiliser pour desservir plusieurs postes de travail.

Enfin, il faut penser au respect des normes AFNOR pour la conception et l’évaluation des ambiances sonores des espaces de travail.