Les contenants plastiques : une menace pour la santé publique

Les contenants plastiques : une menace pour la santé publique

82 lectures

Depuis des années, les emballages plastiques sont de plus en plus fréquentes dans notre quotidien. Leur multiplication, pour différentes usages, expose pourtant tous les consommateurs à des substances toxiques, notamment des perturbateurs endocriniens (PE). Bien qu’il existe un scanathon pour vérifier la qualité sanitaire d’un produit cosmétique, cela n’empêche pas que son contenant plastique menace notre santé. Dans un rapport parlementaire présenté le 04 Décembre 2019, les députés alertent sur « un enjeu majeur de santé publique ».

Un danger pour la santé publique

Comme le rappelle la députée Claire Pitollat,

La classe politique doit se saisir de ce sujet, qui présente un enjeu majeur de santé publique. Le potentiel d’exposition de la population est énorme et les perturbateurs endocriniens peuvent générer des effets irréversibles sur la santé humaine pendant la vie fœtale, l’enfance et l’adolescence, même à faible dose

Les PE sont soupçonnés, même à faible dose, de favoriser le développement de pathologies diverses telles que l’infertilité, l’obésité, la diabète, les maladies thyroïdiennes, le cancer hormono-dépendant, et les troubles cognitifs. Bref, les PE sont principalement sources de l’altération du fonctionnement hormonal.

L’une des auteurs du rapport, la députée Laurianne Rossi a affirmé que

Chaque semaine, nous ingérons l’équivalent d’une carte bancaire de plastique

Les contenants plastiques ont véritablement envahi notre quotidien, alors que ces perturbateurs endocriniens y sont présents. Quoiqu’il y a quatre ans on a interdit l’utilisation du Bisphénol A, les substituts dans les emballages plastiques utilisées ne sont pas moins nocifs. On les trouve dans l’alimentaire comme dans les plats préparés achetés. Ils sont aussi présents dans les médicaments, du flacon de sirop aux compléments alimentaires et dans les cosmétiques.