Covid-19 : pourquoi est-ce si difficile d’acheter des masques chirurgicaux en pharmacie ?

Covid-19 : pourquoi est-ce si difficile d’acheter des masques chirurgicaux en pharmacie ?

40 lectures

Depuis le 4 mai, les pharmacies ont le droit de vendre des masques chirurgicaux aux particuliers. Mais s’il est facile d’en trouver dans les grandes surfaces, en acheter en officine s’avère un véritable parcours du combattant. Alors pourquoi cette différence ?

Les commandes des pharmacies sont bloquées

Au début de l’épidémie de Covid-19, les stocks des pharmacies étaient consacrés exclusivement aux professionnels de santé (médecins, infirmiers, pharmaciens…). L’Etat tentait ainsi de freiner la pénurie, et de protéger les soignants, en première ligne dans la « guerre sanitaire. »

Mais depuis le 4 mai, officiellement, les pharmacies ont le droit de vendre ces masques chirurgicaux à leurs clients. C’est Emmanuel Macron, lui-même, qui l’a annoncé lors d’une allocution télévisée. Sauf que la réalité est toute autre. En effet, le dernier décret en vigueur date du 2 mai 2020. Et il entérine la réquisition des masques, leur importation et leur revente uniquement pour les personnels soignants jusqu’au 23 mai 2020.

Quand les pharmacies passent des commandes à leurs fournisseurs officiels, et elles l’ont fait dès le lendemain de l’annonce présidentielle, elles reçoivent ce type de réponse :

dans ce contexte, nos approvisionnements de masques chirurgicaux norme EN 4683 de type II ou de type IIR sont alloués aux hôpitaux, maisons de retraite et aux professionnels de santé dont les pharmacies uniquement pour la poursuite de leurs activités. L’ensemble des arrivages prévus en mai ont déjà été alloués et nous mettons tout en œuvre pour trouver des solutions, y compris alternatives, pour le mois de juin et les mois suivants.

En clair, elles ne peuvent pas, aujourd’hui, se fournir en masques chirurgicaux pour les particuliers ! Si certaines en vendent, ce sont sur des stocks qu’elles avaient constitué préalablement.

Articles complémentaires :

Pourquoi les grandes surfaces peuvent vendre des masques chirurgicaux ?

Depuis le 4 mai, les grandes enseignes vendent elles aussi des masques de protection, réutilisables ou chirurgicaux (à usage unique). Elles ont de suite annoncé avoir passé des commandes pour 500 millions de masques. Il faut savoir qu’avant cette annonce, de nombreuses négociations se sont tenues à Bercy. Jusque-là, l’Etat avait décidé de réquisitionner tous les masques qui arrivaient en France. Impossible donc pour les grandes surfaces d’en importer, ils ne seraient pas arrivés jusqu’aux magasins. Elles avaient cependant pris des contacts, en vue du déconfinement.

Depuis, les choses ont changé. Elles ont donc pu voir avec leurs propres réseaux, en Asie ou en Inde principalement, passer des commandes et être certaines de pouvoir les vendre. Les pharmacies, elles, doivent passer par des fournisseurs officiels, dont les stock sont toujours réquisitionnés par l’Etat. C’est pourquoi vous trouvez facilement des masques chirurgicaux en grande surface (dont le prix ne doit pas dépasser 0,95 euros l’unité), mais que c’est plus difficile en pharmacie. Il faut parfois faire plusieurs officines avant d’en trouver.