Les 3 grandes étapes à suivre pour créer son entreprise

Les 3 grandes étapes à suivre pour créer son entreprise

20 lectures

Les petites entreprises représentent une majorité dans l’économie. Beaucoup souhaitent entreprendre, mais peu franchissent le cap, car y réfléchir c’est une bonne chose, mais il faut aussi agir et commencer à rédiger son plan d’action. Sachant que les deux tiers des petites entreprises coulent en moins de deux ans, il est essentiel de se projeter et de prendre en compte le plus de critères possible. Voici quelques pistes pour vous aider dans vos démarches entrepreneuriales.

Définir votre projet

Bien que ce point semble vaste, il fait partie des étapes nécessaires pour démarrer en business. En effet, vous allez devoir vous poser les bonnes questions pour définir votre projet : domaine d’activité, finances, budget, lieu d’activité, formations, etc.

Monter une entreprise par plaisir de pratiquer un métier n’est pas toujours lucratif et vous risquerez de foncer droit dans un mur. Votre business doit résoudre un problème. Vous devrez donc définir votre cible en fonction du domaine et de votre zone de chalandise.

Par ailleurs, vous devrez monter votre site internet, l’alimenter, etc. Pour vous démarquer, vous pouvez bien sûr vous spécialiser, mais pas trop non plus au risque de ne pas avoir assez de clients. Tous ces critères doivent être parfaitement définis pour pouvoir passer à la suite.

Elaborer votre business plan

Le business plan comprend généralement votre étude de marché. Ces deux études sont indispensables, même si leur réalisation est longue et fastidieuse. C’est ce qui va vous permettre de vous diriger, de visualiser la faisabilité de votre projet.
De plus, vous en aurez besoin pour établir votre plan financier, évaluer votre positionnement, définir vos stratégies commerciales et marketing, etc.

Généralement, les questions suivantes sont les plus pertinentes :

  • Quel budget de base ?
  • Quel budget pour le marketing ?
  • Quelle est votre capacité d’emprunt ?
  • Quelle va être votre stratégie de communication ?
  • Quelles sont vos compétences ?
  • Devez-vous vous former ?
  • Comment gérer votre emploi du temps ?
  • Qui sont vos concurrents ?
  • Comment vous démarquer ?
  • Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?
  • Comment les utiliser et les contourner ?
  • Quelle est votre zone de chalandise ?
  • Qui peuvent être vos partenaires ?
  • etc

Cette liste n’est bien sur pas exhaustive mais elle permet déjà de dégrossir un projet.

Le statut juridique

Trouver le statut juridique le plus adapté est parfois fastidieux. Cette partie est chronophage et il y a de quoi s’en inquiéter, étant donné qu’il existe une multitude de statuts avec leurs avantages et leurs inconvénients.
Tout va dépendre de vos effectifs, de la fiscalité, de l’implication de votre patrimoine personnel, du domaine d’activité, etc. Les statuts juridiques les plus courants sont les suivants :

  • micro-entrepreneur
  • SAS (Société par Action Simplifiée)
  • SARL (Société à Responsabilité Limitée)
  • EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée)
  • SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle)
  • SA (Société Anonyme)
  • SNC (Société en Nom Collectif)
  • etc

Pour choisir le statut qui vous convient le mieux, vous devrez comparer chacun d’entre eux avec attention. Pour débuter, vous pouvez opter pour la micro-entreprise qui est très simple à ouvrir et qui n’a pas de comptabilité compliquée.
L’un des moyens de prospérer dans votre business est de participer à un salon professionnel. Cela pourrait augmenter remarquablement votre chiffre d’affaires. Autrement, vous pouvez prendre rendez-vous avec un avocat des affaires qui saura vous aiguiller.