Connaissez-vous l’Ethereum (crypto-monnaie) ?

Connaissez-vous l’Ethereum (crypto-monnaie) ?

35 lectures

Beaucoup moins connu du grand public que son grand frère le Bitcoin, l’Ethereum est cependant très populaire, entre autres dans le milieu bancaire. Sa monnaie est l’Ether, mais c’est à la base un protocole blockchain qui peut servir dans tous les secteurs afin de créer des applications spécialisées.

L’Ethereum : bien plus qu’une simple crypto-monnaie

Pour bien comprendre l’Ethereum, il ne faut surtout pas le comparer au Bitcoin, car ils ont très peu de points en commun, si ce n’est qu’ils ont tous les deux une partie monnayable. Mais l’Ethereum sert principalement de conduit où l’on stocke et on transfère des informations, de manière transparente sous formes d’applications que l’on nomme Dapps.

Les développeurs utilisent la création de Vitalik Buterin, un russo-canadien qui a créé l’Ethereum, dans différents secteurs tels que la finance, le cloud et même le divertissement. Ils sont des dizaines de milliers à choisir l’Ethereum pour la création de leurs applications. Ce qui fait d’eux une des plus grandes communautés actives au monde.

Une des utilisations principales de la technologie associée à l’Ethereum est la réalisation de smart contracts. Ce sont des contrats à échéance qui viennent en fonction automatiquement, mais seulement si la situation se déroule d’une certaine manière.
Prenons l’exemple du vol d’un avion. Une compagnie aérienne pourrait décider de créer un smart contract qui ferait en sorte que si l’avion arrivait avec plus d’une heure de retard, les voyageurs seraient automatiquement remboursés de 20 % du prix du billet. Si l’avion arrive à l’heure, le contrat à échéance se termine de lui-même, sans effectuer aucune action.

L’Ether : monnaie de l’Ethereum

  • L’Ether est produit par des mineurs, de la même manière que le Bitcoin. Aucune banque ou organisme public n’entre dans le processus de mise en marché de l’Ether. Ce sont les mineurs qui créent, par des calculs mathématiques et du matériel informatique, la crypto-monnaie. Une fois complétée, ils confirment et sécurisent la transaction.
  • L’Ether n’a pas de valeur officielle, comme une devise nationale. Son cours en bourse définit son prix et il varie donc selon l’offre et la demande.
    Comme pour toute transaction boursière, il faut bien se renseigner sur le produit avant de l’acheter. Ce qui implique de regarder son cours durant les années précédentes, les annonces récentes faites et qui confirment de nouvelles applications utilisant l’Ethereum. Vous devez aussi regarder toutes autres données qui puissent permettre d’avoir une idée des prévisions futures de son cours.

On peut tout de même noter que malgré sa dégringolade lors du crash boursier, causé par le coronavirus, l’Ethereum s’est remis très rapidement et à 100 %. De plus, ce ne sont pas les applications qui manquent autour de ce produit.
La Société Générale vient entre autres d’annoncer qu’elle lançait un second projet impliquant des transactions bancaires entièrement en crypto-monnaie (Ether).

Comme toutes les autres monnaies électroniques, il est suggéré de conserver ses Ethereums dans un portefeuille électronique et d’en faire quelques copies. Cela permet de vous protéger contre une potentielle disparition des informations.
Il est souvent possible de conserver sa monnaie sur la plateforme qui permet d’acheter de l’Ether. Mais cela n’est pas nécessairement la solution à privilégier.