Comment gérer le stress avant l’examen du permis de conduire ?

Comment gérer le stress avant l’examen du permis de conduire ?

51 lectures

Vous vous stressez parce que vous allez prochainement passer l’examen du permis de conduire. C’est tout à fait normal que l’angoisse vous accapare, mais elle ne doit pas prendre le dessus. En effet, le stress est l’un des facteurs favorisant l’échec à l’examen du permis de conduire. Il peut engendrer des sensations désagréables pouvant affecter les facultés du candidat à l’épreuve. Heureusement qu’il existe quelques astuces pour maîtriser le stress et vous permettre d’être au meilleur de votre forme le jour J.

Faire confiance à votre moniteur

Votre moniteur vous annonce que vous êtes prêt pour vous présenter à l’examen du permis de conduire en vous communiquant une date ? Certes, cette annonce va engendrer du stress chez vous, mais vous devez faire confiance à votre moniteur. Comme il est à vos côtés depuis votre premier jour de formation pratique, il connaît vos atouts et vos points négatifs. S’il juge que vous devez vous présenter à l’épreuve du permis de conduire, il est judicieux de le croire sur parole.

Votre moniteur vous encouragera à passer l’épreuve seulement lorsqu’il estime que vous êtes prêts. Son approbation signifie qu’il vous accorde toute sa confiance aussi bien en votre personne que dans votre conduite. Ainsi, c’est inutile de douter de vos compétences.

Gardez également en tête que le moniteur a vu défiler des milliers d’élèves avant vous. Par conséquent, il sait lorsqu’un apprenti a toutes les chances de réussir aux examens.

Se sentir prêt

Votre moniteur vous a encouragé à passer l’examen de permis de conduire ? Vous sentez que vous avez encore quelques lacunes sur différentes manœuvres ? Complétez vos heures de conduite par quelques heures supplémentaires pour vous convaincre d’être apte à concourir. Le jour de l’examen, il est même autorisé de faire 2 ou 3 heures de conduite avant de passer à l’épreuve. En vous sentant bien préparé, vous êtes plus confiant et le stress sera atténué.

Cette astuce est efficace, car elle vous aide à éviter certaines pressions supplémentaires. Et ces dernières peuvent vous induire à de nombreuses erreurs durant l’examen.

Visualiser le déroulement de l’examen

Comme les grands athlètes qui s’apprêtent à concourir à une compétition, visualisez le déroulement de votre examen du permis de conduire. En optant pour cette technique, vous accentuez votre motivation et vous allez gagner plus de confiance en vous. Au moment de l’épreuve, la sérénité vous gagne et l’effet de surprise est amoindri. Le stress est maîtrisé, car vous avez l’impression de refaire quelque chose que vous avez déjà vécu.

Concrètement, les jeunes conducteurs sont invités à produire une image mentale du déroulement de l’examen. Ils doivent se créer un court métrage de l’arrivée au centre d’examen jusqu’à la fin de l’épreuve. Il est préférable de réaliser cet exercice mental durant les jours précédant l’examen du permis de conduire. Grâce à cette visualisation, l’attention est fixée sur les moindres détails le jour de l’examen comme le réglage du siège ou encore des rétroviseurs.

Ne pas divulguer la date d’examen

Il est judicieux de garder la date de votre épreuve secrète. Inutile de faire comme certains qui informent leurs amis qu’ils vont passer le permis à tel moment. Communiquer aux autres la date de votre examen, c’est vous imposer un stress supplémentaire.

Vous sentirez l’angoisse monter au fond de vous jusqu’au jour de l’épreuve, car la peur de décevoir taraude dans votre tête. Il suffit d’informer l’une de vos proches. Moins seront les personnes informées, plus vous serez serein. Et gardez à l’esprit qu’il est toujours plaisant d’annoncer par surprise que vous avez obtenu le permis.

Ne pas se laisser troubler par l’inspecteur

L’un des facteurs pouvant engendrer du stress chez de nombreux candidats à l’examen du permis est la peur de l’examinateur. Inutile de vous laisser impressionner par ce dernier, car sachez qu’un inspecteur était auparavant un moniteur d’auto-école. Il suffit de vous dire qu’il s’agit d’un autre formateur qui vous accompagne pour vos séances de conduite ordinaires.

Toutefois, il existe quelques astuces que vous pouvez adopter pour faire baisser votre niveau de crainte. Dès que vous vous installez dans le véhicule d’examen, soyez poli en lui adressant un bonjour souriant. Ce petit geste est fortement apprécié des inspecteurs et les rend plus indulgents.

Ensuite, prenez tout votre temps avant de démarrer le véhicule tout en donnant une impression de sérénité. Durant la conduite, prouvez à l’examinateur que vous maîtrisez la situation, même après avoir commis une faute de conduite.

Se reposer et éviter les calmants 

L’un des meilleurs moyens pour prévenir le stress est d’adopter une bonne hygiène de vie durant les jours précédant l’examen. Pour cela, il faut que vous gardiez la forme en misant sur une alimentation équilibrée et de bonnes qualités de sommeil. Ces deux facteurs sont indispensables pour permettre à votre organisme de répondre présent lors de l’épreuve.

Il est déconseillé de prendre des produits calmants parce que cela va engendrer une perte de vigilance. Éventuellement, si votre corps n’est pas habitué à ces médicaments, ils peuvent créer des crises de palpitations. Il est évident qu’il ne faut pas boire d’alcool ni consommer de stupéfiants avant l’examen et que le téléphone doit rester éteint dans votre poche pour ne pas vous déconcentrer.

Bien gérer son stress avant un examen est un point clé de succès. Ces quelques recommandations peuvent vous servir pour mieux préparer votre passage au permis de conduire.