Marketplace et ecommerce : tout savoir du modèle économique

Marketplace et ecommerce : tout savoir du modèle économique

Lorsqu’on navigue dans le milieu du ecommerce, on rencontre de nombreux acteurs, outils, solutions et modèles économiques… Parmi ces modèles, un est particulièrement en vogue : la marketplace.
Selon une étude de Internet Retailer, la moitié des ventes réalisées sur internet en 2017 l’ont été sur une marketplace. Ce qui représente l’énorme volume d’affaires mondial de 1470 milliards de dollars !

Les Marketplaces pèsent (très) lourd dans le monde du ecommerce. Mais c’est quoi une Marketplace ? Quel est son modèle économique ? Vous l’apprendrez dans la première partie de ce dossier.
Vous saurez également quel est l’intérêt pour un ecommercant de distribuer ses produits sur une Marketplace. Quels sont les avantages qu’il peut y trouver – mais aussi les inconvénients.

Marketplace : qu’est ce que c’est?

Une marketplace est un modèle économique propre au ecommerce. D’ailleurs, toute marketplace est nécessairement un site ecommerc : c’est un site internet sur lequel il est possible pour l’internaute d’acheter un produit ou un service.

On peut comprendre la marketplace comme une galerie marchande. Un commerçant peut s’y installer et vendre ses produits ou services. Il profite d’un emplacement et du trafic passant dans la galerie.

Une marketplace, c’est comme une galerie marchande virtuelle. Un ecommercant propose ses produits sur un site internet et profite ainsi de sa notoriété et de son trafic.

Le système de place de marché est tripartite :

  • l’acheteur (l’internaute)
  • le vendeur (le marchand)
  • la marketplace

L’internaute se rend sur une marketplace pour acheter un produit à un vendeur. L’achat se réalise donc directement sur la marketplace. Il n’y a pas de redirection vers un autre site internet.

Le modèle de marketplace a quelques points communs avec un autre modèle : le drosphipping. Là aussi, il existe un système tripartite. Mais cette fois, c’est entre un acheteur, un vendeur et un fournisseur.
Le dropshipping présente des avantages énormes pour tout ecommercant souhaitant lancer son activité. Si vous voulez en savoir plus, nous vous recommandons ce site de référence : dropshipping succes.

Pour autant, il ne faut confondre marketplace et dropshipping. Ce sont deux modèles différents. Pour illustrer, citons la plus célèbre des marketplaces en France : Amazon. Le site ecommerce ne vend pas tout lui-même. Il propose à d’autres marchands de distribuer leurs produits sur son site. Ainsi, vous pouvez acheter un smartphone sur Amazon sans que celui-ci ne soit stocké, préparé et expédié par Amazon. C’est un marchand tiers qui s’en chargera.

Comment se rémunère une Marketplace ?

Si les places de marché virtuelles existent, c’est qu’elles ont trouvé un modèle économique profitable. Quel est-il ? En un mot : les commissions.

Lorsqu’un marchand qui diffuse ses produits sur une marketplace réalise une vente, la marketplace retient une commission. Celle-ci peut aller de 5 % à 20 % du prix de vente. Régulièrement, le prix des frais de livraison est inclus dans le calcul de la commission.

A la commission s’ajoute un abonnement mensuel et un tarif forfaitaire par produit vendu (de l’ordre de quelques centimes).

En bref, si vous diffusez vos produits en tant qu’ecommercant sur une marketplace, vous devrez au moins vous acquitter de l’abonnement mensuel. Si vous réalisez une vente, vous toucherez le fruit de la vente minorée de la commission et des frais fixes revenant à la marketplace. Il est donc important de bien calculer son prix de vente en fonction du montant de la commission.

Qui peut vendre sur une place de marché ?

Y’a-t-il des barrières à l’entrée d’une marketplace ? Faut-il disposer d’un site ecommerce ? On vous rassure, à peu près n’importe quel ecommercant peut proposer son catalogue sur une marketplace.

Vous n’êtes pas obligé de disposer d’un site internet. La seule chose dont vous avez besoin : une entreprise, un stock et du temps.

La plupart du temps, vous n’avez pas à attester d’un historique ou de prouver votre solidité financière. Les plus grandes marketplaces ouvrent les portes à tous les marchands qui souhaitent distribuer sur leur site.

Attention cependant. Si les barrières à l’entrée sont faibles, il faut tout de même faire vos preuves. Les commandes doivent être expédiées à temps et les clients satisfaits. Si la marketplace sur laquelle vous diffusez ne vous juge pas suffisamment professionnel, votre compte peut se voir clôturer arbitrairement.

Vendre sur une marketplace : avantages et inconvénients

Distribuer vos produits sur une place de marché présente de nombreux avantages. C’est ce qui fait d’ailleurs le succès des plus grandes marketplaces comme Amazon, Cdiscount ou la Fnac.

Mais bien évidemment, le modèle présente aussi ses limites et ses faiblesses.

Les avantages

Les points positifs sont nombreux.

D’abord, le trafic. Amazon, par exemple, capte 2 millions de visiteurs uniques par jour. C’est une audience gigantesque à laquelle tous marchands peut accéder en diffusant son catalogue sur le site du géant américain.

D’autre part : la confiance. Tout le monde connaît Amazon et Cidscount. Leur notoriété est forte. Ces entreprises sont fiables, elles proposent un service client professionnel et réactif, des transactions sécurisées, etc. Toute la panoplie pour rassurer un internaute et lui faciliter le passage à l’achat.

L’autre point positif, c’est l’aspect international, particulièrement sur Amazon. La plateforme rend possible l’achat d’un produit de n’importe où dans le monde.

Le reste des bénéfices se concentre dans les usages stratégiques que l’on peut faire d’une marketplace :

  • Tester un produit
  • Écouler un stock
  • Faire du volume pour négocier ses prix avec son fournisseur
  • Être moins dépendant de Google et de ses caprices algorithmiques

Bien évidemment, diffuser sur une place de marché en ligne peut aussi présenter des désavantages.

Les inconvénients

C’est aussi un avantage, mais les faibles barrières à l’entrée permettent à à peu près n’importe quel ecommercant de devenir marchand sur une marketplace.

La concurrence y est donc rude. D’autant plus rude qu’aucun marchand n’a de réelle possibilité de se démarquer d’un autre. Seuls le prix et les avis pourront faire la différence d’un ecommercant à l’autre proposant le même produit.

Diffuser sur une marketplace peut aussi prendre du temps. Si vous avez déjà un site ecommerce, il vous faudra ré-écrire toutes vos fiches produits pour éviter le contenu dupliqué – pénalisé par Google !

Enfin, ce sont les conditions de paiement des marketplaces qui peuvent poser problème. Il faut parfois attendre jusqu’à 1 mois avant de recevoir le fruit de la vente. Le démarrage du processus de paiement démarre d’ailleurs à des moments différents selon la place de marché. Ce peut ainsi être le jour de l’expédition ou le jour de la réception du colis.

Les marketplaces tirent la croissance du ecommerce vers le haut. Elles présentent en effet de nombreux avantages. D’une part du côté du consommateur qui y voit des marques fortes et de confiance ainsi qu’un large choix de produits. D’autre part pour les marchands qui peuvent trouver un relais d’audience et de croissance.

Autres articles de la catégorie :
Quels sont les bruits les plus gênants au travail ... L’inconfort, la fatigue, une sonnerie de téléphone qui retentit, des conversations indiscrètes… voici autant d’éléments qui sont en partie la conséque...
Entrepreneurs : forgez-vous un moral d’acier Vous venez de créer votre entreprise. Votre projet a besoin de temps pour se concrétiser, avec des hauts et des bas, et vous êtes souvent seul à absor...
Agenda papier ou électronique ? Comment choisir le... À l’ère du numérique, les agendas électroniques ont su conquérir plusieurs utilisateurs et se faire une réelle place dans une vie ultra-chargée. Toute...
Actus e-commerce de l’été 2018 Vous venez de rentrer des vacances et vous vous demandez tout ce qui a bien pu se passer durant l’été dans le secteur de retail et e-commerce ? Voici ...
Dropshipping : une nouvelle manière de vendre sur ... Que ce soit pour assurer une bonne qualité de services ou pour optimiser le taux de satisfaction des clients, le traitement de la logistique reste l’u...
Une PME Française exporte ses étiquettes pour vête... Lancée en 2011 par Sandrine Jullien-Rouquié, Ludilabel est une PME française qui propose des packs d’étiquettes pour identifier les vêtements et objet...
La téléprospection : une pratique en vogue en 2018... C'est tout net vous présente dans ce nouvel article le domaine de la téléprospection qui est en constante évolution ces dernières années. Nous allons ...