Quels sont les médicaments à éviter pendant la grossesse ?

Quels sont les médicaments à éviter pendant la grossesse ?

3 lectures

La grossesse est une période délicate pour la mère et l’enfant. Les nombreuses transformations du corps de la mère peuvent la faire souffrir, même quand il n’y a pas particulièrement de complications. Cependant, le fœtus est alors extrêmement vulnérable et la future maman doit être extrêmement vigilante aux substances auxquelles elle l’expose, notamment les médicaments.

Les médicaments trop facilement accessibles

Le plus gros problème que posent les médicaments pendant la grossesse, c’est quand ils sont très facilement accessibles, qu’ils correspondent à un type de médicament que l’on a parfois l’habitude de prendre au quotidien, mais qu’ils sont tout de même dangereux pour l’enfant. C’est le cas, par exemple, des anti-inflammatoires.

Pire encore, beaucoup de médicaments accessibles sans ordonnance sont dangereux dès les premières semaines de grossesse. Ils sont donc parfois dangereux alors que la mère ne sait pas encore qu’elle est enceinte. Choisir mon test de grossesse pour sa qualité et l’acheter au moindre doute sur mon éventuelle grossesse permet donc d’obtenir rapidement l’information et ainsi d’éviter d’exposer l’enfant à certaines substances dangereuses.

Les médicaments sur ordonnance

Le cas des médicaments disponibles sur ordonnance est également problématique dans certains cas. Évidemment, comme ils sont prescrits par un médecin, il est plus facile de leur faire confiance, car les gynécologues et les médecins généralistes savent quels médicaments sont déconseillés pour les femmes enceintes. Cependant, pour être sûr de ne prendre aucun risque, il est important d’être au courant de sa grossesse le plus tôt possible, car beaucoup de médicaments sont dangereux dès les premières semaines. Un test de grossesse fiable reste la meilleure solution.

Malgré tout, il ne faut pas perdre de vue qu’un médicament dont la nocivité n’a pas encore été prouvée n’est pas systématiquement un médicament non nocif. Il arrive que des études ne parviennent à prouver les risques d’un traitement que des années après. La question se pose donc de la nécessité réelle de certains traitements.

Le cas des traitements chroniques

Il arrive que certaines femmes tombent enceintes alors qu’elles sont en plein milieu d’un traitement chronique. Une femme sous antidépresseurs se demandera sans doute si elle doit cesser son traitement pendant la grossesse et l’allaitement. Même s’il est toujours conseillé d’écouter l’avis de son médecin, il ne faut pas perdre de vue l’impact de ce traitement sur l’enfant.

Beaucoup de traitements de ce type sont autorisés pendant la grossesse. Cependant, même si les quantités de médicaments transmises à l’enfant sont jugées insignifiantes, elles existent bel et bien. L’idéal est donc toujours de n’exposer l’enfant à aucun traitement d’aucun type que ce soit pendant la grossesse et l’allaitement. S’il n’y a pas d’autres solutions, il faut alors se faire suivre de très près par une équipe médicale compétente. SI vous hésitez au niveau des couches, lisez notre article sur les couches Baby Dry.