Opter pour un syndic éco-responsable, c’est possible !

Opter pour un syndic éco-responsable, c’est possible !

40 lectures

Le syndic de copropriété est le mandataire du syndicat des copropriétaires. Il est responsable de la gestion de la copropriété et effectue des actes au nom et pour le compte de cette dernière. Il engage donc sa propre responsabilité quant aux actes qu’il accomplit. Et lorsque le syndic ne respecte pas tout ou partie de ses obligations, la loi vous permet de le changer. Vous pouvez dès lors faire le choix d’un syndic éco-responsable. Comment ? Pour quelles raisons ?

Les obligations d’un syndic de copropriété

Le syndic de copropriété est le mandataire du syndicat des copropriétaires. La gestion de la majorité des aspects de la copropriété est de sa responsabilité. Il s’occupe entre autres de l’entretien des espaces communs, des appels de fonds, de la gestion des travaux de copropriété.

Vous avez certainement été habitué à un syndic de copropriété connu sous sa forme traditionnelle. Mais aujourd’hui, comme vous pouvez le voir sur des sites spécialisés tels que https://www.homeland.immo, il est bien possible de faire le choix d’un syndic de copropriété éco-responsable.

Le syndic de copropriété est tenu de respecter les obligations qui sont les siennes. Au nombre de ces obligations, les plus pertinentes sont : l’administration courante de l’immeuble, la tenue et la mise à jour de la liste des copropriétaires, la conservation des archives du syndicat, la tenue du carnet d’entretien de l’immeuble. En sus, le syndic a des obligations comptables et financières.

Dans quels cas est-il possible de changer de syndic ?

La loi vous donne la possibilité de changer de syndic, au cas où le syndic actuel manque à certaines de ses obligations. Les situations de manquement aux obligations sont multiples. Nous en évoquerons quelques-unes cependant. Il s’agit entre autres des cas suivants :

  • mauvaise gestion du bien immobilier ;
  • détournement de fonds appartenant au syndicat ;
  • manque de réactivité dans le respect de ses obligations ;
  • tarifs trop élevés ;
  • investissement dans un bien immobilier neuf, où le syndic est souvent désigné par le promoteur.

syndic copropriété

Comment changer de syndic de copropriété ?

Le changement de syndic de copropriété suit un processus, car il ne se fait pas de façon anarchique, mais respecte des étapes successives.

Informer le syndic de copropriété

Avant l’AG du syndicat, vous devez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception au syndic encore en fonction, lui notifiant d’inscrire à l’ordre du jour de la prochaine AG le changement du syndic de copropriété.

Idéalement, nous vous conseillons d’organiser cette AG avant la fin du contrat du syndic et de préférence en terrain neutre. Nous insistons sur la nécessité pour le nouveau syndic de respecter les exigences de la loi ALUR afin que tout se passe au mieux.

Faire une réunion de visite de la copropriété

Organisée 1 à 2 mois avant l’AG, cette réunion a pour objectif de préparer les élections du nouveau syndic et inclusivement son entrée en fonction dans les meilleurs délais.

L’AG et les élections du nouveau syndic

Le jour de l’AG, le nouveau syndic de copropriété présente son projet et son contrat à l’ensemble des participants à l’AG. C’est alors que les copropriétaires passeront à l’élection du nouveau syndic. Pendant les élections, un copropriétaire assure le secrétariat de la séance.