Probiotiques : ces bactéries qui contribuent à notre santé

Probiotiques : ces bactéries qui contribuent à notre santé

8 lectures

Saviez-vous que notre système digestif est colonisé par quelque 400 espèces différentes de bactéries ? Saviez vous également que leur nombre peut s’élever jusqu’à environ 100 000 milliards ? Cela représente une quantité 10 fois plus grande que le nombre de cellules que notre organisme possède !
Pas de quoi prendre peur néanmoins : en effet, ces bactéries constituent notre flore intestinale, buccale et vaginale, et ont un effet positif sur le corps. Ces bactéries, que l’on appelle des probiotiques nous protègent d’autres micro-organismes qui pourraient être nuisibles. Les probiotiques peuvent être pris en complément pour un effet bénéfique sur le microbiote.

Probiotiques : qu’est-ce que c’est ?

Comme dit précédemment, les probiotiques sont naturellement présent dans notre corps, plus particulièrement dans le système digestif. Si l’on en consomme en quantité suffisante, ils ont un effet positif sur la flore intestinale et le système immunitaire. Comment s’organise la flore intestinale ?

  • Flore dominante : on y retrouve les souches Bifidobacterium et les Bacteroïdes.
  • Flore sous-dominante : on y retrouve les souches Streptococcus et Lactobacillus.
  • Flore contaminante : décrite comme potentiellement pathogène et théoriquement absente

On fait aussi la nuance entre la flore endogène, regroupant toutes les espèces microbiennes vivant dans le tube digestif et étant capable de se multiplier dedans, et la flore exogène qui ne peut pas coloniser celui-ci.

Les souches Bifidobacterium et Lactobacillus ainsi que certains streptocoques font parti de la classe des bactéries lactiques, la classe majoritairement présente dans la flore intestinale. Ces bactéries ont la particularité de produire de l’acide lactique jouant ainsi un rôle dans la préparation des laitages fermentés, dans le saumurage des légumes, en boulangerie, dans le vin, le saurissage des poissons, viandes, etc.

La flore intestinale peut être perturbée de plusieurs manières. Une alimentation déséquilibrée, un traitement, le stress, le vieillissement, le voyage, etc… Les troubles qui en résultent sont provoqués par des micro-organismes pathogènes. Les probiotiques ont pour rôle d’éviter ces troubles.

Les 3 principaux mécanismes

Pourquoi toutes ces bactéries sont présentes dans notre corps, et comment agissent elles ? On peut différencier 3 mécanismes :

  • Modulation du système immunitaire intestinal. Lorsque celui-ci est faible, les probiotiques la renforcent. Cette action se révèle importante notamment chez l’enfant pendant son développement, et lorsque le système immunitaire vieillit.
    Ils agissent également comme inhibiteur d’un système immunitaire suractivé lors d’inflammations de l’intestin ou dans certains cas d’allergie.
  • Protection de l’intestin. Ils contribuent à solidifier la muqueuse intestinale en jouant un rôle de protection. En effet, les probiotiques peuvent augmenter la production de mucus et d’IgA (anticorps)
  • Effet anti-microbien. Le microbiote intestinale empêche l’adhésion aux parois intestinales des bactéries pathogènes par phénomène de compétition.

Effets des probiotiques

Rôle de barrière, renouvellement des cellules intestinales, digestion, production de vitamines, et..c. Les probiotiques ont un panel d’action au sein de notre organisme.

Voici une liste non-exhaustive des applications des probiotiques à des problèmes de santé :

  • Pour aider un intestin irritable : ce syndrome provoque des douleurs abdominales qui voient leur fréquence et leur intensité diminuées par l’action des probiotiques. Plusieurs souches de type Lactobacillus se révèlent efficaces.
  • Contre la diarrhée : il existe plusieurs types de diarrhées infectieuses, la plus commune étant celle causée par la gastroentérité (virus). Les levures lactiques permettent de limiter le risque d’infection ainsi que de réduire l’intensité des symptômes.
    La tourista elle qui est souvent causée par Escherichia Coli peut être contrée par un traitement quotidien de souches Bifidobacterium bifidus par exemple. La levure boulardii serait également efficace.
    Les probiotiques sont également recommandés si vous suivez un traitement antibiotique. En effet, certains traitements peuvent provoquer des diarrhées, les microorganismes interviennent alors pour les empêcher d’apparaître.
  • Contre les infections vaginales : la vaginite apparaît lorsque la flore vaginale est déséquilibrée, laissant la voie libre à des agents pathogènes. Les antibiotiques à prise par voie orale se révèle moins efficace qu’un usage locale de lactobacilles.
  • En cas de constipation : la propriété de la souche Bifidobacterium lactis accélérant le transit intestinale combiné à l’amélioration de la consistance des selles ainsi que leur fréquence, montre que les probiotiques peuvent également être utilisé en cas de constipation.

Les probiotiques se prennent comme un traitement, une certaine dose 1 à plusieurs fois par jour. Contre la diarrhée, les posologies peuvent être par exemple de 2 milliards à 10 milliards d’UFC (unité formant colonie) de lactobacilles, avant de manger et ce une fois par jour, ou encore entre 6 et 12 milliards d’UFC de Lactobacillus GG dans une journée. Attention aux médicaments à éviter lorsque l’on est enceinte.

Probiotiques : où les trouver ?

Vous pourrez trouver des probiotiques dans les aliments lacto-fermentés, c’est à dire, un aliment conservé grâce à la fermentation lactique effectuée par certaines bactéries, fermentation qui convertie les glucides naturellement présents dans l’aliment en acide lactique. Celui-ci a des propriétés intéressantes tant au niveau protection antimicrobienne qu’au niveau de la qualité de l’aliment.
Voici où vous pourrez trouver le plus de probiotiques :

  • Les Yaourts et le lait fermenté : les yaourts sont fermentés par 2 bactéries, Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus, qui assurent la stabilité de la flore intestinale. Les laits fermentés bénéficient des mêmes propriétés.
  • La choucroute : certains légumes aussi sont fermentés et contiennent ainsi de l’acide lactique. Le chou serait une des sources les plus riches en probiotiques et enzymes. Les propriétés initial de cet aliment sont également pertinentes. Elle est riche en fibres, en sodium, en fer, en vitamines B et C etc.
  • Le kéfir : boisson d’un lait fermenté avec des grains de kéfir. Elle dispose d’une variété d’espèces de bactéries, donc très adaptée aux problèmes digestifs.
  • Le kombucha : également une boisson traditionnelle, celle-ci est faite à partir de la fermentation de thé sucré.

On peut également, de manière simple, prendre des probiotiques sous la forme de complément alimentaire. C’est un choix judicieux que de se tourner vers des compléments afin de pouvoir doser parfaitement votre consommation, notamment si vous vous munissez de résistance en vue d’une potentielle tourista par exemple. Il est également plus simple de cette manière de sélectionner les souches que l’on souhaite consommer.
De plus, il est plus facile ainsi de consommer des probiotiques sous la forme de gélules.