Comment rédiger un curriculum vitae marketing ?

Comment rédiger un curriculum vitae marketing ?

61 lectures

En marketing, on voit apparaître en continu, de nouvelles idées surprenantes. Cela fait déjà des décennies que le marketing exerce son influence via des spots TV, des pubs internet, des panneaux d’affichage… et il se renouvelle à chaque fois, réussissant constamment à faire le buzz. C’est le cas du moins, des idées qui fonctionnent. Il y en a des millions d’autres, qui ne produiront aucun résultat. Dites-vous que c’est la même chose pour un curriculum vitae. Vous en envoyez à des entreprises, comme d’autres millions de personnes en envoient, et seule une petite partie d’entre eux réussit à franchir l’étape de la sélection. Il faut donc réussir à se démarquer. Ci-dessous, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour savoir comment rédiger un curriculum vitae marketing.

La mise en page

Se démarquer, ça passe tout d’abord par la maîtrise des bases nécessaires pour rédiger un curriculum vitae marketing. Et la première base à maîtriser est la mise en page. Vous devez respecter certaines règles de mise en page, au risque que votre CV soit immédiatement jeté à la poubelle. La mise en page est essentielle car elle montre vos capacités à synthétiser et à présenter des informations. Les choix que vous effectuerez révèlent votre manière de voir le monde, d’une certaine façon. Les recruteurs, d’autant plus dans le domaine du marketing, font très attention à ces détails.

Un CV, une page

Tout d’abord, votre CV ne doit faire qu’une page. À vrai dire, cette règle est valable pour n’importe quel CV. Cela simplifie grandement la lecture de ce dernier, mais surtout, cela facilite la lecture pour le recruteur. Le format en livret avec deux pages intégrés est à bannir, de même pour le format recto-verso.

Les couleurs

Ensuite, viens l’utilisation des couleurs. On pourrait penser qu’un CV en noir et blanc est la manière la plus professionnelle de présenter sa candidature. Mais le rôle des couleurs dans l’appréciation d’un document est primordial. Dites-vous que, lorsque le recruteur prend votre CV dans sa main, avant même de lire son contenu, il va se faire immédiatement une impression sur celui-ci.

Dans les films et séries, on représente souvent des recruteurs prendre un CV et le jeter dans la seconde qui suit. Si cela peut paraître sévère, ce n’est pas si éloigné que ça de la réalité. Et cela fait sens, notamment dans le domaine du marketing. Le marketing, c’est la science de vendre un produit. Sur une marketplace, si votre produit n’est pas satisfaisant au premier coup d’œil, c’est que vous ne l’avez pas assez travaillé. C’est la même chose pour votre CV.

La police de caractère

Le choix de la police de caractère est également très important. De la même manière que pour les couleurs, la police de caractère renvoie une impression globale permettant d’apprécier la qualité visuelle de votre CV. Il suffit en réalité d’une fraction de seconde pour se faire un avis sur l’aspect visuel d’un CV. Le cerveau est capable de capter inconsciemment, de nombreuses informations. Si l’aspect visuel de votre CV est incohérent, il faut moins d’une seconde pour que le cerveau envoie un signal qui sera interprété comme une mauvaise impression.

Le contenu

Une fois que vous avez réussi à passer la première épreuve de la première impression, le recruteur va commencer à lire le contenu de votre CV.

Résumé du profil

Vous allez vous introduire de manière synthétique. Le recruteur doit pouvoir saisir qui vous êtes avec ces lignes. Allez à l’essentiel. Indiquez votre plus haut niveau d’études, master en marketing, diplôme d’école de commerce, etc.

C’est aussi dans cette partie que vous donnez vos motivations à travailler dans l’entreprise que vous ciblez. Dites clairement que vous maitrisez ce qui est attendu, et que vous souhaitez mettre vos compétences à l’œuvre.

Prendre les éléments les plus pertinents de votre parcours professionnel

Ce qui intéresse le plus les recruteurs, c’est votre parcours professionnel. Vous devez donc les mettre en valeur sur votre CV marketing. Cependant, cela ne signifie pas que vous devez étaler tout votre historique professionnel. Ne sélectionnez que les éléments les plus pertinents de votre parcours. Et quels sont les éléments les plus pertinents pour un recruteur ? Ceux en rapport avec le poste à pourvoir. Ainsi, soyez sûr de ne mettre que les expériences en rapport avec la description de l’offre d’emploi.

Pour rappel, on présente ses expériences professionnelles dans l’ordre chronologique, en partant du présent. Ce sont les expériences les plus récentes qui intéressent votre recruteur. Les plus anciennes ne servent que de piédestal à celles-ci.

N’oubliez pas de faire figurer l’intitulé de chaque poste que vous avez occupé, le nom de la société ou de l’agence, la période et les missions qui vous ont été confiées. Pour les missions, soyez synthétique : utilisez des verbes d’action et des chiffres.

Présentez vos compétences

Vous possédez de nombreuses compétences professionnelles à faire valoir pour prouver que vous savez conquérir un marché. Ne vous précipitez pas, vous n’avez pas besoin d’entamer une liste sans fin de tout ce que vous savez faire. De la même manière que pour une campagne de pub, votre objectif est de stimuler la curiosité du recruteur petit à petit.

Parmi les compétences les plus recherchées en marketing, on trouve :

  • Analyse de données (data-driven marketing et data visualisation).
  • Maîtrise des canaux d’utilisation digitale (community management et marketing d’influence).
  • Marketing de contenu (content marketing, SEO).
  • Marketing événementiel.
  • Connaissance des outils de gestion de budget.
  • Etude de positionnement ou de marché.
  • Planification et budgétisation de projet.

Attention au choix des mots clés qui introduisent vos compétences. De nombreuses entreprises utilisent des logiciels de recrutements dont l’algorithme est programmé pour rejeter les curriculums vitae ne remplissant pas certains critères, parmi lesquels on trouve les mots clés d’introduction de compétences.

Compétences secondaires

Elles peuvent paraître insignifiantes mais sachez que parfois elles font la différence. C’est ici que vous lister les langues que vous maitrisez, les compétences informatiques que vous avez (Langage HTML, CSS, CRM, Google Analytics, Google Ads, etc.) et vos centres d’intérêt.