Réseaux sociaux : les effets positifs de l’épidémie de Covid-19

Réseaux sociaux : les effets positifs de l’épidémie de Covid-19

27 lectures

Les grands groupes de réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Snap n’ont pas attendu la publication de leurs résultats du second trimestre pour informer les investisseurs des différents impacts de la crise du Coronavirus sur leurs activités. Ainsi, ces médias sociaux fournissent aux actionnaires des informations majeures sur les effets négatifs mais aussi positifs que l’épidémie a provoqué sur la totalité du secteur. Voici ce que les investisseurs doivent retenir.

Des recettes publicitaires qui diminuent fortement

Twitter prévoit déjà une baisse de ses revenus publicitaires sur un an alors que les prévisions antérieures misaient sur une croissance allant de 5 à 12 %. Le groupe a aussi annoncé à ses actionnaires que la baisse des revenus entraînerait également une lourde perte sur les revenus d’exploitation.

Cette baisse mettra fin à plus de 10 trimestres de hausse des revenus pour le réseau social. Twitter a précisé que cette chute obligera les annonceurs à réduire leurs dépenses publicitaires sur le média social. La situation aura aussi un impact conséquent sur Facebook et sur Snap Chat.

Des informations importantes pour les investisseurs

Les bases d’annonceurs sont pratiquement les mêmes pour tous les gros réseaux sociaux. Il s’agit en général de grandes entreprises ou de grandes marques. Donc, pour les investisseurs il faut s’attendre à un impact identique sur les revenus publicitaires. C’est une information majeure pour effectuer des prévisions précises et ne pas se tromper.

Cependant, si les dégâts provoqués par la pandémie de Covid-19 se poursuivent sur plusieurs mois encore, la publicité sera certainement le secteur que les spécialistes du marketing réduiront et cela surtout pour le réseau Snap Chat qui ne possède pas les mêmes capacités de ciblage que ses adversaires Facebook et Twitter.
Et pour les investisseurs qui souhaitent avoir des conseils avant de miser sur des actifs boursiers pour ne pas se tromper, il est préférable de se rapprocher des spécialistes en trading présents sur les plateformes en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici.

De bonnes nouvelles pour les réseaux sociaux

Cependant, bien que les recettes publicitaires soient en baisse, les médias sociaux affirment que les internautes discutent beaucoup de l’épidémie et que cela génère une hausse du nombre d’utilisateurs.
Et en parallèle, on remarqué que d’autres médias sociaux comme le Forum des seniors à Rennes ont également connu une hausse de fréquentation cette année.

Par exemple, la plateforme Twitter vient d’enregistrer une hausse du nombre de ses utilisateurs en comptabilisant plus de 164 millions de personnes connectées par jour depuis le début de l’épidémie. Cela représente une augmentation de 23 % par rapport à 2019. Autrement dit, si cette fréquentation se poursuit, ce sera les meilleurs résultats jamais réalisés par le réseau depuis sa création.