Que risque-t-on en utilisant son téléphone portable au volant de sa voiture?

Que risque-t-on en utilisant son téléphone portable au volant de sa voiture?

71 lectures

D’après le Code de la Route, le téléphone au volant est interdit. Que ce soit pour le portable tenu dans la main, pour un appel vocal, pour envoyer un SMS ou pour téléphoner avec un kit mains libres, téléphoner au volant est sanctionné d’une amende et d’un retrait de points sur le permis de conduire. L’usage de casques, d’écouteurs et d’oreillettes est également interdit. Dans cet article, on vous fait le point sur les risques encourus en cas de téléphone au volant.

Téléphone au volant : les sanctions prévues

Les sanctions appliquées en cas de téléphone au volant sont celles d’une contravention de classe 4 entraînant :

  • Une perte de 3 points sur votre permis de conduire.
  • Une amende forfaitaire d’un montant de 135 euros.
  • Une amende minorée de 90 euros et majorée de 375 euros.

Lorsque l’utilisation du téléphone au volant est accompagnée d’une autre infraction routière, ceci peut être passible d’une suspension de permis.

Si vous souhaitez récupérer des points sur votre permis de conduire, vous pouvez suivre un stage de récupération de points. Celui-ci permet de récupérer quatre points maximum. Pour trouver votre stage, vous pouvez utiliser le site www.plusdepoints.fr, expert dans la recherche des meilleurs prix de stages de récupération de points.

Pour les conducteurs en permis probatoire, téléphoner au volant engendre une sanction supplémentaire : un stage de récupération de points est obligatoire si l’infraction est sanctionnée par une perte de 3 points minimum.

Au-delà des sanctions prévues, le téléphone au volant constitue un réel danger. En effet, le téléphone distrait le conducteur, ce qui ne lui permet pas d’être concentré uniquement sur sa route. Autre conséquence : téléphoner au volant peut entraîner un accident de la route : téléphoner en conduisant diminue la vigilance et augmente donc le temps de réaction ainsi que la distance d’arrêt en cas de freinage.

Comment téléphoner légalement au volant ?

Téléphoner avec un kit mains libres ou des oreillettes est interdit. En cas de contrôle, vous risquez les sanctions énumérées ci-dessus. En voiture, seul le Bluetooth intégré dans le véhicule est autorisé. Si vous utilisez un deux-roues, vous pouvez utiliser le Bluetooth intégré à votre casque pour téléphoner.

En ce qui concerne le téléphone au volant à l’arrêt, ceci est également interdit. Ce point a été déterminé le 23 janvier 2018 par la Cour de Cassation. Pour téléphoner, vous devez stationner sur une place de parking, moteur coupé.

Le téléphone au volant est donc strictement interdit. Comme vous avez pu le voir, ceci est passible d’une amende et d’un retrait de points sur le permis de conduire. Téléphoner au volant est également très dangereux : conduire avec votre portable tenu à la main multiplie par trois le risque d’accident. Lorsque vous envoyez un SMS, ce risque serait multiplié par 23. Téléphoner en conduisant constitue donc un vrai danger ! Si vous recevez un appel alors que vous roulez, l’important est de ne pas répondre. Il faut vous garer sur une place de parking et couper votre moteur pour rappeler votre correspondant. Et pour ne pas être tenté de répondre, vous pouvez utiliser le mode silencieux de votre portable.