NAS : pourquoi est-il devenu indispensable ?

NAS : pourquoi est-il devenu indispensable ?

59 lectures

Initialement dédiés aux entreprises, les NAS s’invitent de plus en plus chez les particuliers. Au fil du temps, ils ont évolué et sont passés d’une simple solution de stockage de données à des dispositifs multifonctions pouvant faciliter considérablement le quotidien de leur utilisateur. Cet article fait ainsi le point sur leurs particularités ainsi que les différentes raisons qui expliquent pourquoi ils sont actuellement indispensables, tant pour les particuliers que pour les entreprises.

NAS : de quoi parle-t-on exactement ?

Un NAS (pour Network Attached Storage) est un dispositif de stockage pouvant se connecter à un réseau professionnel ou domestique via internet. Il s’agit plus précisément d’un boîtier équipé de plusieurs baies (emplacements pour disques durs) ainsi que d’une carte mère, d’une mémoire vive, d’un processeur et de plusieurs entrées/sorties. Ce serveur autonome a pour rôle le stockage et la sécurisation des données en tout genre tout en les rendant disponibles 24/7 où que l’on soit dès lors que l’on a accès à internet. Chaque disque dur qui le compose est accessible sur un réseau, ce qui permet de ce fait à l’utilisateur de bâtir son cloud privé.

Puisqu’un NAS dispose de son propre système d’exploitation, il est plus facile de le paramétrer, de le contrôler de différentes façons et d’y ajouter des fonctionnalités. Il est accessible, soit via un navigateur web, soit par le biais d’une application mobile dédiée.

Un NAS centralise toutes les données et garantit une meilleure accessibilité

Il n’est plus question de se disperser entre les différents supports de stockage (disques durs externes, clés USB…) quand on fait le choix d’investir dans un NAS : la raison est que ce dispositif garantit un stockage et une gestion centralisés de l’intégralité des données. Il permet ainsi à toutes les personnes autorisées d’y accéder à distance via une simple connexion réseau depuis n’importe quel support connecté (ordinateur, smartphone, tablette tactile…).

NAS

Les entreprises, par exemple, peuvent en profiter pour offrir à chaque collaborateur la possibilité de travailler où qu’il soit et à tout moment. Le système NAS leur permet de surcroît la synchronisation des fichiers entre les salariés dans le cadre d’un travail collaboratif.

Les particuliers peuvent quant à eux de visionner les vidéos (films, séries, dessins animés…) et photos stockés dans leur serveur NAS, ou écouter les musiques qui y sont sauvegardées. Ce faisant, ils n’ont plus à multiplier les copies de fichiers volumineux. Ceux qui ont l’habitude d’utiliser la caméra de leur smartphone peuvent sauvegarder automatiquement chaque photo et vidéo prise dans un NAS. Un NAS domestique s’apparente en ce sens aux solutions de stockage cloud telles que Dropbox ou Google Drive à cela près que les fichiers sont physiquement hébergés chez l’utilisateur lui-même. En d’autres termes, il s’inscrit comme un véritable cloud privé.

Dans tous les cas, un stockage centralisé facilite considérablement le partage des données. Un utilisateur peut par exemple partager des fichiers avec sa famille, ses proches ou ses collègues en seulement quelques clics. L’accès aux données stockées sur le serveur se fait par le biais d’une application mobile.

Un NAS permet un stockage sécurisé et/ou performant

D’abord, la majorité des serveurs NAS permettent de créer plusieurs profils utilisateurs et de limiter la capacité de stockage ainsi que l’accès pour chacun d’eux. Les données sont ainsi sécurisées puisque chaque utilisateur ne peut consulter que celles auxquelles il a un droit d’accès. Ce détail se révèle particulièrement indispensable au sein d’une entreprise. Certains dispositifs dédiés aux professionnels vont même jusqu’à chiffrer les données, aussi bien quand elles sont « au repos » que lors de leur transfert entre les clusters.

Un serveur NAS utilise aussi une technologie connue sous le sigle de RAID (pour Redundant Array of Independent Disks, ou regroupement redondant de disques indépendants). Elle a pour objectif de répartir des données sur plusieurs disques durs afin de booster les performances du système et d’en améliorer les tolérances aux pannes. Cette technologie ne pourra cependant conjuguer ces avantages que si l’on utilise au minimum deux disques durs. On en distingue généralement plusieurs types dont les plus courants sont les suivants.

Le Raid 0 : pour un NAS disposant de 2 disques

Cette technologie vise plutôt les performances, car elle fusionne les disques en un volume unique. En cas de défaillance d’un disque, toutes les données sont en revanche fragilisées.

Le Raid 1 : pour un NAS orienté sécurité composé de 2 disques

Il est orienté vers la sécurité parce qu’il garantit la réplication des données sur les deux disques de la grappe. En clair, il enclenche le système de sauvegarde miroir de façon à ce que toutes les datas soient enregistrées en même temps sur tous les supports. Ainsi, dans l’éventualité où un disque tomberait en panne, les données qui y sont stockées sont disponibles dans l’autre. Les performances laissent néanmoins parfois à désirer si l’on choisit cette configuration, raison pour laquelle elle s’adapte parfaitement à un usage domestique.

Le Raid 5 : pour un NAS équipé d’au moins 3 disques

Offrant un meilleur compromis entre performances et sécurité, il sauvegarde les données de la même façon qu’un Raid 0 et en répartit une petite partie (parité) sur chaque disque dur. Ce faisant, si jamais l’un des disques composant la grappe est défaillant, il est possible de reconstruire son contenu grâce à la parité incluse dans les autres.

Le Raid 10 ou 1 + 0 : pour un NAS constitué de 4 disques minimum

Dans cette configuration, les deux premiers et les deux derniers disques forment deux grappes paramétrées en Raid 1. Celles-ci sont ensuite liées sous une grappe en Raid 0. Cette technologie hybride conjugue les performances de la technologie Raid 0 et le niveau de sécurité de la configuration Raid 1.

Un NAS est la promesse d’une gestion optimisée d’une vidéosurveillance

Plus qu’un simple serveur autonome, un NAS garantit la meilleure gestion d’un système de vidéosurveillance. Quel que soit le nombre de caméras IP qui constituent ce dernier, ce dispositif offre une capacité de stockage suffisante pour stocker en toute sécurité toutes les séquences de vidéosurveillance. L’utilisateur, qu’il soit particulier ou professionnel, peut les visualiser en temps réel depuis n’importe quel terminal et n’importe quel endroit.

Et puisque les NAS d’aujourd’hui ne se cantonnent plus à du stockage brut, ils peuvent aussi faire office de serveur mail, de serveur FTP, de serveur web, etc.